Zoom n’aura pas Five9

Zoom n’aura pas Five9
Nous vous parlions dans notre dernière newsletter de la bourse grâce à l’actualité de Free.
Nous profitons aujourd’hui de Zoom pour rajouter une utilité supplémentaire : échanger ses actions. C’est un peu comme le jeu des 7 familles, l’idée est d’échanger des actions pour posséder une autre entreprise.
Zoom veut Five9
Zoom, un des effets secondaire négatifs du COVID, voulait racheter l’entreprise Five9 pour l’équivalent de $14,7 milliards, spécialisée dans les call centers. Zoom voulait pénétrer un nouveau marché et pouvoir trouver de nouvelles utilités à son logiciel.

L’idée était de vendre la solution de call center aux entreprises qui pourraient proposer aux clients appelant de directement passer en visio grâce à Zoom.

L’idée était brillante, car la plupart des gens adorent discuter au téléphone, d’autant plus avec un call center, rajouter la vidéo est vraiment un must !
L’abandon du rachat
Les actionnaires de l’éditeur ont rejeté l’offre alors qu’elle était endossée par les PDG de Zoom et Five9.
La raison vient de la bourse, le paiement de $14 milliards était principalement un échange d’actions. Les actionnaires de Five9, en échange de leurs actions allaient recevoir des actions Zoom. Le problème est que depuis l’annonce, le cours de Zoom a perdu presque 30%, les actionnaires allaient donc recevoir moins que convenu car les actions qu’ils allaient posséder valaient moins.