Zillow

0
82
Nous avons parlé il y a peu de WeWork, l’entreprise qui voulait révolutionner les bureaux par la technologie (notre article ici), nous vous parlons maintenant de l’entreprise qui voulait révolutionner l’immobilier grâce à la technologie.
Devinez quoi ?
Ca marche pas.
L’histoire de Zillow
L’entreprise fut fondée en 2006 par Rich Barton, au départ c’était un site d’annonces immobilières et générait les revenus par la pub.
Puis ils se sont diversifiés, notamment en permettant aux locataires de payer les propriétaires via le site Zillow, ou faire des pubs gratuites en échange d’une part de la commission à la vente de la maison.
Puis ils ont vu Google faire des trucs cools avec les données et se sont dits qu’ils pourraient faire pareil et ils ont lancé une intelligence artificielle (IA).
L’IA de Zillow fait des “Zestimates” (ils nous ont volé le jeu de mots 😡) qui en analysant les données du site sur les maisons en vente et l’historique des ventes, détermine la valeur des maisons, permettant de determiner le prix d’achat.
Le problème ?
Brusquement, le 18 octobre Zillow a annoncé qu’ils arrêtaient d’acheter des maisons.
Keybanc a analysé 660 maisons détenues par Zillow, 66% étaient vendu moins chères qu’aux prix achetés, en moyenne – 4.5 %.
Aujourd’hui Zillow se retrouve avec 7 000 maisons sur les bras, licencie 25% de ses employé(e)s, a enregistré $ 1.4 milliards depuis 2019.

Et l’IA ?

Elle fait partie des 25%…
La morale ?
La technologie ne peut pas résoudre tous les problèmes ou se soustraire à toutes les activités (pour l’instant?) et les entreprises savent vendre des rêves aux investisseurs,  qui ont perdu gros, l’action perdant 30% en deux jours.