Update Afghanistan

  • Reading time:3 mins read
  • Post category:Newsletter / Social
Update Afghanistan
Nous avons rédigé un article juste après le départ des USA de l’Afghanistan et l’arrivé fulgurante au pouvoir des Talibans, c’était il y a déjà presque deux mois. Voici une petite update sur la situation.
Nous tenons également à remercier chaleureusement une lectrice qui nous avait gentiment fait remarqué que nous n’avions pas mentionné le sort des femmes, pourtant énormément impacté par le changement de gouvernement.
La situation des femmes
L’arrivé des Américains, pour n’avoir pas vraiment amélioré la condition du pays, a par contre beaucoup améliorer le sort des femmes et jeunes filles.
Une des statistiques les plus marquantes est la scolarisation des filles, avant 2001 il y avait 5 000 filles à l’école, en 2018 il y avait 3.8 millions de filles, représentant presque 40%.
A leur arrivé, les Talibans, ont annoncé respecter le droit des femmes aux travails et à l’éducation, malheureusement début octobre les écoles pour les filles étaient encore fermées. Le gouvernement expliquan que c’est pour mettre en plus un environnement plus sûr.
Nous espérons sincèrement que les écoles rouvriront rapidement pour tous les enfants.
Malgré l’annonce du gouvernement, beaucoup de femmes ont quitté leurs postes par peur et celle encore au travail (principalement dans le secteur de la santé et l’éducation)  déclare être très inquiète. Le gouvernement Talibans a demandé aux femmes de rester à la maison en attendant que le gouvernement mette en place les mesures nécessaires à leur retour.
La situation économique
La situation est dramatique, selon le FMI un tiers de la population, soit 14 millions de personnes, sont maintenant en était d’insécurité alimentaire.
C’est le résultat notamment de l’arrêt net des aides internationales et du FMI qui représentait presque 50% du PIB, mais aussi d’une grosse sécheresse impactant le secteur agricole très présent dans l’économie.
Le gouvernement taliban a aussi perdu accès aux compte de l’Afghanistant, qui avait presque $13 milliards (cash, or, obligations) aux Etats-Unis.
L’Europe a envoyé 1 milliard d’euros d’aide début octobre pour, selon les mots de Van Der Leyen “éviter un effondrement humanitaire”.
La situation diplomatique
Aujourd’hui les Talibans sont encore isolés, mais ils veulent une reconnaissance internationale, ils ont même demandé à s’exprimer à l’ONU.
Les efforts ont cependant commencé à payer et une délégation européenne et américaine a rencontré le gouvernement Taliban à Doha début octobre.
Les Talibans ont par contre déjà réussi à créer des relations avec la Chine, la Russie et le Pakistan. Les trois ont commencé à pousser la communauté internationale à accepter les talibans, la Chine en demandant directement que toutes les sanctions soient levées et la Russie accueillant le gouvernement à Moscou.