Un ordinateur qui roule

0
73

Dans l’article précédent, nous avons simplement parlé de l’utilisation première d’une voiture électrique et autonome : rouler.

Explorons d’autres utilisations avec le même objet.
Des voitures pour un problème
Une voiture autonome c’est aussi et surtout un énorme ordinateur surpuissant qui roule (pour être précis la puissance de 200 ordinateurs)
Posons la question différemment :
Est-ce que au vu des challenges que connaît l’humanité, la meilleure utilisation possible de la puissance de calcul disponible serait pour faire rouler des voitures sans se fatiguer ?
Si les voitures ne roulent qu’une petite partie du temps, il serait possible de les utiliser pour résoudre des problèmes (simulation pour des vaccins, médicaments, intelligence artificielle…) quand elles sont inutilisées.
Il y a eu 74 millions de voitures vendues en 2020.
74 000 000 x 200 = 14 800 000 000
Imaginez chaque année ajouter à la recherche presque 15 milliards d’ordinateurs, ce serait incroyable !
Connaissant l’Homme, il y aurait 15mds de nouveaux ordinateurs qui mineraient du bitcoin…
Des voitures pour un réseau
Une voiture électrique c’est aussi et surtout une énorme batterie.
L’énergie de demain est un autre challenge, le renouvelable étant intermittent et l’électricité difficile à stocker.
Ne serait-il pas incroyable d’avoir un réseau d’électricité renouvelable intelligent et  connecté (smart grid) ?
Quand il y a du vent, l’électricité et envoyé aux voitures en stationnement pour stockage et en cas de surplus les voitures se mettent à calculer des trucs cool.
Quand il n’y a plus de vent, les batteries sont misent à contribution pour alimenter le réseau (recharge bidirectionnelle) !
C’est d’ailleurs un argument de vente pour le nouveau F-150 Lightening (testé par M. BIden, vidéo), qui pourrait alimenter une maison pendant 1 semaine.
Les risques ?
Une fois sur le réseau, la voiture deviendra vulnérable à toute attaque informatique.
Avoir un ransomware sur son ordinateur n’est pas drôle, mais sur sa voiture, ce serait dangereux.
Que tous les meurtres deviennent des accidents de la circulation, serait franchement banal et ennuyeux…
Par ailleurs, avoir les ordinateurs “tourner” en permanence, fatiguerait beaucoup plus vite les composants, menant à plus de risque de pannes (= accidents).