Too big to regulate ? Pas en Chine !

0
110
Alors que l’Europe et les Etats-Unis sont hésitantes pour toute nouvelle régulation qui pourrait concerner des domaines leaders de leur pays, la Chine adopte une autre approche et n’hésite pas a sévir.
Que fait la Chine ?
La Chine a commencé à réguler des industries qu’elle laissait tranquille jusque-là. Une grosse partie des réglementations visent la protection des données et le droit à la concurrence.
  • Récemment la Chine a interdit de miner et échanger des cryptos monnaies (notamment le Bitcoin) alors que la Chine contrôlais presque 70% du minage de bitcoin. Une explication peut être l’énergie consommée, mais peut être aussi la création du digital yuan (eyuan) qui offre encore plus de contrôle et vision à l’état.
  • Les entreprises d’aide scolaire seront bannies de faire des profits, afin de baisser la pression sur une éducation très compétitive.
  • Didi (Uber de Chine) a été forcé d’arrêter d’accepter de nouvelle inscription à cause de la gestion des données de ses clients.
  • Alibaba (Aliexpress) semble être visé par une nouvelle loi contre la concurrence déloyale. Les applications et options de partage n’étant pas possible avec les concurrents, forçant tous les utilisateurs sur son unique écosystème.
Nous pourrions également parler de la disparition de Jack Ma (fondateur d’Alibaba) pendant 3 mois lorsqu’il parlait de faire entrer son entreprise en bourse.
Pourquoi ?

La Chine n’a pas les même contrainte que les Etats-Unis où l’Europe, et si les élus occidentaux doivent faire de leur mieux pour améliorer la situation de leur pays et des entreprises nationales sur 4ans ou 5ans, la Chine a d’autres enjeux et un autre tempo.

La préoccupation principale de la Chine et son régime communiste, est de rester au pouvoir et de garder réellement le pouvoir, ne pas être dépendant d’entreprise ou autre état.
L’objectif de la Chine est de reprendre la place de leader mondial et pour cela, elle pense long terme.

La Chine régule donc, afin de sécuriser son emprise, ou de pousser à plus de compétition pour éviter que ses entreprises soient disruptées. Ne pas laisser les géants dans leur zone de confort pour ne pas rater la prochaine innovation.