Starbucks devient communiste ?

  • Reading time:2 mins read
  • Post category:Nouvelle Economie
You are currently viewing Starbucks devient communiste ?

Le PDG de Starbucks, Kevin Johnson, part à la retraite, pour reprendre la direction du groupe, l’ancien PDG, Howard Schultz reprend la main.
Howard Schultz, c’est un peu le fondateur de Starbucks. Il a repris la chaine quand ils avaient 4 magasins, il a quitté 3 fois la direction du groupe avant de revenir à chaque fois.

 

La réussite de Starbucks

 

Starbucks n’est en fait pas vraiment en difficulté financière. Leurs résultats en 2021 étaient très bons avec +23% de chiffre d’affaires et 33 833 magasins dans le monde.

Ils réussissent tellement bien qu’ils ont dépensé $12 milliards entre 2019 et 2020 pour racheter leurs actions (share buyback). Ils avaient même promis $20 milliards supplémentaire pour continuer le buyback.

 

Les buybacks permettent d’augmenter artificiellement le prix des actions, en rachetant les actions. Il y a moins d’actions disponibles: la valeur augmente. C’est une manière pour les entreprises de “remercier” les investisseurs sans dividendes (ou en addition à…).

Les premiers signes de faiblesse ?

Cependant, l’entreprise rencontre de plus en plus de résistance avec ses employés. Par exemple, les employés d’un magasin de New York ont voté pour ouvrir un syndicat. Le premier d’un groupe de presque 350 000 personnes.

 

Si l’entreprise dédie $20 milliards à ses investisseurs, c’est tout autant qui ne sera pas investi dans ses magasins ou ses employés.

 

En parallèle, la chaine voit aussi sa croissance ralentir en Chine, son deuxième marché et qui était porteur d’espoir. Le marché Chinois était plus profitable (+15% par magasin), principalement grâce au faible coût de la main d’oeuvre.

Les derniers confinements chinois et le départ du marché russe va d’autant plus impacter ses résultats en 2022.