OnlyFans oublie d’où il vient

0
75
OnlyFans (OF), c’est un site (Britannique) qui facilite la monétisation des contenus pour adulte des particuliers.
Le site revendiquait récemment avoir permis à ses créateurs d’avoir gagné $4.5mds en 5ans d’existence et en prenant 20% de commissions en passant.
Cette semaine, elle a annoncé interdire les contenus explicites à partir d’octobre.
OF explique être contrainte par ses banques (+ Paypal, Visa, Mastercard…) qui pourraient bloquer les paiements, OF reconnaît également peiner à accrocher les investisseurs.
La BBC avec un timing parfait dévoile une investigation sur OF, dénonçant une modération très laxiste et la présence de contenus illégaux. L’investigation poussant peut-être les banques à agir.
OF avait déjà fait un premier pas vers les contenus SFW (safe for work), avec l’application OFTV qui permettait à des stars du X de challenger le Chef Etchebest et Sananas, un contenu très différent donc.
Avant il y avait Tumblr puis Patreon
OF n’était pas le premier site à se faire un nom (et du $$) grâce à la pornographie, on peut se rappeler que Tumblr acceptait les contenus explicites, atteignant une valeur de plus de $1mds en 2013, fut forcée de les interdires, citant les plateformes de paiements. En 2019 l’entreprise ne valait plus que $3m…
Patreon a mieux réussi sa reconversion partant de Mia Khalifa à Squeezie. Mais n’oublions pas qu’au départ l’entreprise acceptait la pornographie et montrait son soutien aux créateurs.
En 2018 Patreon changeât ses conditions, citant une fois de plus des problèmes de paiements.
OF, Tumblr ou Patreon ne sont que quelques exemples, nous aurions pu parler de Pornhub, mais le fait est que ceux qui gèrent les paiements ont un pouvoir énorme, pouvant forcer des entreprises à changer, même si elles ne sont pas dans l’illégalité.
OF devra donc trouver très rapidement de nouveaux leviers de croissances, l’univers des Vlogs, vidéo cuisine etc. étant déjà très compétitif, mais ce sont aussi les créateurs qui vont subir ces changements et peut-être de la liberté en plus des revenus.