Nissan se lance dans le recyclage

Nissan se lance dans le recyclage
Pour rester dans le theme automobile et écologie, nous vous parlons maintenant d’une nouvelle innovation développer par Nissan pour gérer le recyclage des moteurs de voitures électriques.
Il est bien beau d’avoir une voiture électrique, mais pour avoir un vrai impact écologie, ce n’est pas uniquement la consommation d’une voiture qu’il faut regarder mais tout son cycle de vie. Depuis l’extraction des ressources nécessaire à sa production jusqu’à son recyclage.
La fabrication
Alors que les voitures à moteurs thermiques ont plutôt peu d’impact à la production et ont un système de recyclage très efficace, les voitures électriques sont trop récente et peu nombreuse pour bénéficier des économies d’échelles. Les batteries portent un poids considérable sur le bilan CO2 de la voiture.
Dans un pays comme la Norvège, où l’électricité est à 95% renouvellable, une voiture électrique n’a besoin que de 8 000km pour être plus verte qu’une voiture thermique. Dans un pays comme la Chine c’est 180 000km pour compenser…
Le recyclage du moteur
La production du moteur électrique, comme la batterie nécessite beaucoup de terre rare, et Nissan veut récupérer ces terres rares. Le procédé est simple : chauffer les moteurs à 1 400° Celsius pour qu’ils fondent, puis ajouter des produits afin de séparer les terres rares des autres matériaux et ainsi faciliter la récupération.
La technique est plus rapide et plus efficace que les précedentes avec 98% de récupération en moitié moins de temps.