Les entreprises se font des cadeaux

0
76
Quand une entreprise a trop d’argent  (ou de “capitale”) sur les mains, elle a plusieurs options pour s’en débarrasser :
  1. Réduire l’évasion et l’optimisation fiscale pour participer dépenses des pays dans lesquels elle opère. Aussi étonnant que ce soit, à notre connaissance ce n’est jamais arrivé.
  2. Payer ses employé(e)s plus ou leur verser un bonus/prime.
  3. Investir dans de nouveaux projets ou produits.
  4. Donner l’argent aux détenteurs d’actions, via les dividendes. C’est souvent le cas lorsque l’entreprise vend une entité. Par exemple, Shell obligée de vendre ses champs pétroliers pour $ 9 milliards pour baisser son empreinte carbone, va donner $ 7 milliards de dividendes. Argent qui aurait pu être investi ailleurs… dans la production d’énergie décarbonée ?
  5. Racheter ses actions (share buy back). C’est aussi très souvent une option choisie.
Pourquoi racheter ses proses actions ?
Le but est de simplement jouer sur l’offre et la demande. S’il y a moins d’actions disponible sur le marché, les prix augmentent.
C’est une manière pour l’entreprise de remercier (= donner à) ses investisseurs en faisant gonfler le prix de chaque action.
Par ailleurs, ne pas donner en dividendes évite des taxes, mais aussi que l’argent des dividendes soit investi ailleurs. Enfin, les entreprises peuvent aussi théoriquement revendre les actions plus tard quand les prix auront monté.
Qui rachète ses actions ?
Presque tout le monde…  Par exemple, les compagnies aériennes américaines avaient beaucoup racheté leurs actions entre 2014 et 2019, avec au total pour $ 45 milliards d’actions rachetés.
Fun Fact, ces mêmes entreprises ont demandé pour $ 50 milliards de prêts du gouvernement américain en 2020 à cause du COVID.
Maintenant que la crise se dissipe, les entreprises reprennent leurs plans de rachats d’actions.
Microsoft prévoit de racheter pour $ 60 milliards pour deux raisons. La première, le gouvernement pourrait vouloir taxer les rachats d’actions, ensuite car Microsoft a $ 135 millards en cash.
AXA va racheter pour € 320 millions en 202.
Pernod Ricard va racheter pour € 250 millions d’actions d’ici novembre 2021.
Ferrari a racheté pour € 4.3 millions en 2021.