Les dark stores

  • Reading time:3 mins read
  • Post category:Nouvelle Economie
You are currently viewing Les dark stores
(FILES) In this file photo taken on July 08, 2021 a bicycle courier of grocery delivery company "Gorillas" wears a backpack with the logo of the startup on his way to deliver purchases in Berlin. - The young German express delivery company Gorillas announced on October 19, 2021 that it had raised nearly one billion dollars (860 million euros) to finance the company's growth in this booming market, which has earned it a social conflict in Germany. (Photo by Tobias Schwarz / AFP)

Nous vous avons parlé récemment des entrepôts Amazon qui peuvent être trop proches des habitants et imposer beaucoup de nuisances.
Aujourd’hui nous parlons d’un autre type d’entrepôt : les dark stores.

Pour qui ?

Les dark stores sont des petits entrepôts (entre 200m² et 400m²) avec un nombre très limité d’article. Ces entrepôts sont toujours en plein milieu de zones urbaines et densément peuplées. Les entreprises faisant appel à ces dark stores font la promesse de livraison ultra rapide. Gorillas, Zapp, Ding Dong, Getir, Flink, Frichti, Cajoo, Gopuff, le marché est encore en pleine croissance, mais tous promettent de livrer en moins de 15 minutes.

 

Afin de préparer la commande et atteindre le client en si peu de temps, chaque dark store opère dans un rayon de 2km. Il faut atteindre le client en 8 minutes, les 2 autres minutes étant réservées à la préparation de la commande. Chaque entrepôt a entre 10 et 20 livreurs en moyenne.

Les riverains

Le problème est très similaire à Amazon: les riverains souffrent de ces dark stores.

Si Amazon avait des semi-remorques qui entraient et des camionnettes qui sortaient, les dark stores ont des camions de livraison qui entre et des cyclistes très pressés qui sortent.
En conséquence, il y les encombrements et blocages de la rue, mais aussi des bruits jusqu’à plus de minuit à cause des opérations.

Pour faire face et organiser le futur développement, Amsterdam a instauré une interdiction d’ouverture de nouveaux dark stores. Ils ont déjà 31 dark stores, dont un qui fait parler de lui, notamment pour les conflits avec les riverains. Ces derniers ont ouvert une page instagram et témoignent de bagarres éclatant avec les livreurs et menaces ou harcèlement pour les femmes.

 

Pour les conditions des livreurs, il y a une petite enquête de Numérama (48h en tant que livreur Gorillaz). Pour faire simple : ce n’est pas ouf, mais mieux que Deliveroo ou Uber, avec un CDI et le matériel fourni par l’entreprise.

A noter que certain, notamment Ding Dong en Belgique, font appel à … Deliveroo.