La viande en chiffre

  • Reading time:5 mins read
  • Post category:Ecologie
You are currently viewing La viande en chiffre

Cet article ne veut que parler de la viande en chiffre. Ce n’est pas, contre toutes apparences, un plaidoyé contre la viande. Chacun mange ce qu’il veut, comme il le veut sans devoir être jugé.

Sauf les crottes de nez, là clairement vous serez jugé et à juste titre.

 

Si la religion est un sujet qui peut polariser, parler de viande et c’est le conflit assuré. Mangez de la viande et vous serez des meurtriers pour les uns, pour les autres, ne pas en manger et vous n’avez qu’à retourner brouter. Vous n’êtes plus au sommet de la chaine alimentaire.

 

L’industrie de la viande et le COVID

Pendant la pandémie, les USA ont subit des pénuries de viandes. En cause: des nombreux cas COVID dans les abattoires et les usines de transformation.

La production a baissé de plus de 40% en 2020, les usines devant fermer ou fonctionner au ralentie.

 

Un nouveau rapport dénonce l’industrie pour avoir exagéré la pénurie. L’objectif était de mettre le gouvernement Trump sous pression pour exempter les abattoires de restrictions.

Menacez Trump de ne plus avoir de steak et il sera à votre merci… Retirez lui son barbecue et il devient fou. Notre article sur Trump ici.

Selon le Washington Post, Tyson Foods, un industriel de la viande, aurait rédigé l’arrêt signé par Trump pour garder les usines ouvertes pendant le COVID. Ils ne lui faisaient même pas confiance pour écrire l’arrêt…

Entre mars 2020 et février 2021, il y a eu 60 000 contaminations et 270 morts. En ajoutant les cas contacts, c’est 334 000 cas COVID, le nombre de mort n’ayant pas pu être comptabilisé.

 

Ça c’est pour ceux qui pensent que les lobbies ne servent à rien.

Les chiffres

Une autre étude publié sur Nature se veut plus “positive” sur la viande.

Commençons par un petit rappel: la production agricole représente 26% des émissions annuelles, parmi lesquelles la viande représente 60%.

Un kilo de boeuf pèse 70kg de CO2, c’est 550km en voiture, en moyenne les voitures essences en europe rejètent 123g/km.
70Kg de CO2, c’est une moyenne, cela dépend du type d’élevage, l’origine du fourrage et si on compte le méthane des rototos (qui peut représenter 50% des émissions).

Comparons 1kg de différentes denrées:

  • Crevette = 26kg de CO2
  • Poulet = 10kg de CO2
  • Riz = 4.45kg de CO2
  • Blé = 2.5kg de CO2

Chaque seconde, il y a 10 000kg de viandes consommées. C’est 333 millions de kilos par an, 42kg par personne. En 2018, 342 millions de tonnes de viande ont été consommées.

Réduire de 20%

La bonne nouvelle: en France la consommation de viande a baissé de 12% en 10ans. Chaque Français mange en moyenne 23.6kg de boeuf par an, contre 26kg en 2006.

L’étude publié sur Nature estime que si la consommation de boeuf est réduite de 20%, il y aura eu moitier moins de déforestation en 2050 que selon les estimations actuelles.
Il y aura toujours de la déforestation, mais 50% de moins en réduisant la consommation de 20%.
L’idée est de ne pas traumatiser l’oncle pour qu’ils puissent quand même un effort. Arrêter la viande ? Impossible. Faire un “Meatless Monday”, c’est fancy et ça lui donne bonne conscience.

 

Doit-on ajouter les lobbies de la viande à la longue liste des lobbies ayant profondément et négativement influencé la société ?
Sur la liste il y a déjà la cigarette, le pétrole, l’agro-alimentaire et de la soupe qui fait grandir.

 

 

Pour l’anecdote, le brouillon du rapport du GEIC conseillait de manger de la viande végétale (“plant based meat”). Cependant à cause du lobbying des pays producteurs de viandes, la recommendation a été remplacé par une simple note en bas page.

PS: vous venez de vous manger plus de 25 statistiques, félicitation, vous pouvez maintenant oublier les ¾.