Instagram rend il heureux ?

0
86
Nous avons déjà parlé plusieurs fois de Facebook dans cette newsletter, notamment dans les efforts pour protéger “la jeunesse” (notre article ici).
Nous ne savons pas ce si c’est que le PDG du Wall Street Journal (Rupert Murdoch, qui détient également Fox News) aurait voulu être dans la Xcheck, mais clairement il n’aime pas Facebook.
Le WSJ révèle dans une autre enquête qu’Instagram est néfaste et particulièrement pour les jeunes filles. L’enquête montre aussi et surtout que Facebook était au courant depuis plusieurs années.
Zuck, petit conseil, arrête de vouloir gérer les problèmes en cachant des projets ou études… Reste sur ce que tu sais faire : mannequin Ray-Ban (notre article ici).
L’étude montre que parmi les jeunes qui se sentent mal dans le corps, 32% se sentent encore plus mal après être allée sur Instagram. Une adolescente sur trois voit ses problèmes d’estimes de soi et d’images corporelles aggravé par Instagram. Certains adolescents déclaraient même avoir des pensées suicidaires à cause de l’application.
Les conflits entre vos intérêts et ceux de l’application
Instagram, et tous les réseaux sociaux génèrent des revenus grâce aux publicités et cela dépend principalement du temps d’utilisation. L’objectif est donc de garder les utilisateurs le plus longtemps pour les gaver de pubs.
L’application étant basée sur l’image, les publications sont très travaillées pour montrer la meilleur version possible de soi-même. Par ailleurs pour capter et garder l’attention l’application ne montre que les images qui fonctionnent, limitant ainsi la diversité sur l’application et les personnes déjà vulnérables sont particulièrement affectés.
Le congrès Américain a déclaré qu’une enquête sera ouverte à ce sujet.