Faites ce que je dis, pas ce que je fais

0
112
Il y a une époque, assez lointaine, où Dominique Stross-Kahn (DSK) était synonyme d’avenir pour la France. Aujourd’hui, sa réputation étant autant tachée qu’un tapis d’hôtel, c’est rarement positif lorsqu’il est mentionné.
C’est donc avec angoisse que nous avons lu son nom dans les journaux, heureusement ce n’était que pour évasion fiscale.
L’investigation
Le CIFI (Consortium international des journalistes d’investigation) a analysé 12 millions de documents en rapport avec les paradis fiscaux. L’analyse a mobilisé 600 journalistes de 127 pays différents, et nous ne sommes qu’au début des révélations. Probablement la fin aussi car ces affaires sont rarement suivi par les médias au delà de l’annonce.
Si vous vous souvenez des Panama Papers, pour faire simple c’est la même chose mais avec plus de “people” et des détails croustillants.
Les personnes mises en cause vont de Shakira, jusqu’à DSK, Tony Blair, Poutine (ses proches), quelques rois sans classe achetant des propriétés à Londres et le président de la République Tchèque qui aurait fait l’excellent choix d’acquérir le château Bigaud en France.
L’histoire se répète elle ?
Il y a eu déjà plusieurs scandales ces dernières années et il semblerait que jusqu’à maintenant les effets et conséquences sont plutôt limités.
Les paradis fiscaux abritent entre $5 600 milliards et $36 000 milliards, les estimations étant par nature compliquées. Le FMI estime que les paradis fiscaux coûtent aux gouvernements jusqu’à $600 milliards par an.
L’enquête des journalistes dénonce 336 responsables politiques utilisant les paradis fiscaux pour cacher leur fortune et/ou éviter les taxes, ce qui complique la lutte car les responsables devant protéger les gouvernements en profites également.
Le fisc à déjà déclaré analyser les documents, lors des Panama papers, les révélations avait mené à € 200 millions récupérés par l’état sur 257 Français.
Nous pouvons aussi reconnaitre l’activité du fisc dans les derniers redressements fiscaux assez lourd imposé juste cette année :
  • le président des casinos Partouche, € 2.5 millions
  • la famille Cointreau, € 3.2 millions
  • la famille Mulliez, € 1 million
D’autres informations
Souvenons-nous de la citation de Bush en 2004 qui s’opposait à une augmentation d’impôts, arguant “real rich people figure out how to doge taxes” (les vrais riches savent comment éviter les taxes).
Les paradis fiscaux servent à deux choses :
  • l’optimisation fiscale par les entreprises qui est souvent légale, il s’agit de générer les bénéfices dans les paradis. On arrive à des situations comme Apple qui a $200 milliards de cash sur un compte pour éviter les taxes. Les taxes seront dues lors du rapatriement de l’argent.
  • l’évasion fiscale par les personnes qui est souvent illégale, c’est le sujet des Panama papers, Paradise papers et Pandora Papers.