Evergrande, l’entreprise qui aimait (un peu trop) la dette

0
68
Evergrande est une entreprise chinoise et porte le titre honorable de l’entreprise la plus endetté du monde avec $300 milliards. Si cette dette était un PIB, ce serait le 42e pays juste après le Pakistan, mais avec un PIB supérieur de 152 pays.
Son histoire
L’entreprise est créée en 1996 d’abord dans l’immobilier, aujourd’hui emploie 200 000 personnes et s’est diversifiée dans l’hôtellerie, les parcs d’attractions, le transport aérien, les voitures électriques, les mutuelles et l’élevage de porcs.
C’est d’ailleurs un de leur porte-conteneur qui a bloqué le canal de Suez.
Sa croissance était propulsée par sa dette et les mouvements de population rurale. L’entreprise s’est énormément endetté les nouveaux projets et les banques finançaient ou refinanceaient sans trop regarder.
D’ici la fin de cette année l’entreprise doit rembourser $15 milliards, mais n’avait que $13 milliards sur le compte. Par ailleurs, le gouvernement chinois est devenu bien moins coopératif et laxiste dans beaucoup de secteurs (notre article ici), cette crise pourrait lancer une nouvelle vague de régulation.
L’impact en cas de défaut
La dette des entreprises en Chine est énorme (160% du PIB), en comparaison aux USA (85%) ou à l’Europe (115%). Par ailleurs, la dette d’Evergrande n’est pas que Chinoise, de grands groupes occidentaux comme Allianz ou Blackrock perdront beaucoup et cela pourrait mettre un coup de frein aux investissements en Chine.
Par ailleurs, les secteurs de l’immobilier et de la construction représentent 14% du PIB Chinois, la chute de Evergrande pourrait plonger le secteur entier dans une crise.
Les analystes s’attendent donc à ce que l’entreprise et ses investisseurs ne soient pas abandonnés, mais il est probable que le gouvernement ne la laisse se refinancer qu’en échange d’une prise de contrôle.